une coloscopie guidée par un robot magnétique


La coloscopie, destinée à rechercher dans le rectum et le côlon des indices de maladies telles que le cancer, consiste à y insérer par l’anus un tube semi-flexible permettant l’exploration visuelle et d’éventuelles interventions (biopsie, retrait de polypes). Une équipe de l’université britannique de Leeds travaille depuis douze ans à la simplification de la procédure, en asservissant une petite sonde aimantée aux mouvements d’un bras robotisé. Le guidage effectué grâce à une manette par le médecin reste cependant peu intuitif. Pietro Valdastri et ses collègues ont donc développé plusieurs niveaux d’assistance à la navigation, présentés dans Nature Machine Intelligence du 12 octobre. Dans l’un, l’opérateur désigne la zone à explorer, et le système y dirige la sonde ; dans l’autre, l’exploration se fait de façon semi-automatique, le médecin pouvant reprendre la main à tout moment. Reste maintenant à passer du porc, utilisé pour les premiers tests, à l’homme.

Une sonde aimantée

La position de l’endoscope est contrôlée à travers les tissus par les mouvements d’un bras robotisé dont le champ magnétique permet de l’attirer ou le repousser à volonté.

Un guidage semi-automatique

Une manette permet de guider la sonde en manipulant le bras robotisé, mais l’apprentissage est laborieux. S’inspirant de la voiture autonome, l’université de Leeds a donc développé des algorithmes de guidage semi-automatique et d’analyse d’image pour que le médecin soit dégagé des fonctions de navigation et qu’il puisse se concentrer sur l’examen médical, dont la durée se trouve écourtée.



Source link

Leave a Reply

%d bloggers like this: