Un adolescent mis en examen pour l’incendie de 167 hectares de forêt à Anglet


La forêt de Chiberta, le vendredi 31 juillet 2020.

Un adolescent a été mis en examen « pour fait criminel de destruction volontaire par incendie » de la forêt de Chiberta à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), où le feu avait ravagé le 30 juillet 167 hectares, a annoncé vendredi 7 août le procureur de Bayonne.

Agé de 16 ans, il « s’est vanté auprès de ses camarades d’en être l’auteur », a précisé le procureur de la République de Bayonne, Jérôme Bourrier, lors d’une conférence de presse. Une habitante avait notamment fait un signalement aux enquêteurs le week-end dernier, après avoir discuté avec les deux jeunes auprès de qui l’adolescent s’était glorifié. Ce dernier, qui plaide désormais la « vantardise », a ensuite nié les faits, a précisé le procureur. Le jeune homme était déjà connu de la police pour sa « tendance à la pyromanie », après un incendie qui s’était déclaré dans la chambre de son foyer fin juin, a encore fait savoir le procureur.

Des pompiers tentent d’éteindre l’incendie dans la forêt de Chiberta, le 30 juillet 2020.

Vingt-six personnes hospitalisées

L’enquête, dirigée par la police judiciaire de Bayonne, a permis d’établir des « indices graves et convergents » à l’encontre du jeune homme, qui risque une peine maximale de vingt années de réclusion.

L’enquête a déjà permis de déterminer une zone unique de départ de feu, aux abords du stade de rugby Orok Bat, dans un complexe sportif adossé à la forêt de Chiberta. « Le mode opératoire n’est pas établi, a cependant précisé le procureur. On n’a pas de certitudes sur la manière dont le feu a été enclenché. »

Le jeune homme était en fin d’après-midi dans l’attente de la décision du juge des libertés et de la détention concernant son placement en détention provisoire, requis par le parquet.

La forêt de Chiberta, composée de pins, est un îlot de verdure de 270 hectares au sein de l’agglomération Bayonne-Biarritz-Anglet, densément peuplée. Le feu a détruit 167 hectares de végétation et cinq maisons de lotissements adjacents, sans faire de victime. Vingt-six personnes avaient été brièvement hospitalisées, a précisé le procureur. Le maire d’Anglet, Claude Olive, avait estimé qu’un « drame humain » avait été évité.

Le Monde avec AFP



Source link

Leave a Reply

%d bloggers like this: