l’UE approuve le rachat de ZeniMax Media (Bethesda, id Software…) par Microsoft


En trois ans, Microsoft a racheté seize studios de développement et d’édition jeux vidéo et entend devenir un leader sur la génération next-gen.

Microsoft est en bonne voie pour finaliser son achat de ZeniMax Media, la maison mère de prestigieux studios de jeux vidéo (Bethesda, id Software, Arkane) : Bruxelles a jugé, lundi 8 mars, la transaction d’un montant de 7,5 milliards de dollars (6,4 milliards d’euros) compatible avec les règles en vigueur sur la concurrence. C’est l’entreprise Microsoft qui avait elle-même sollicité la Commission européenne sur ce point, le 29 janvier.

La décision de l’UE succède à celle de l’organisme américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC), qui a publié un avis favorable sur la question, le 4 mars. Ces deux avis étaient particulièrement attendus en vue de la finalisation de cette acquisition, annoncée le 21 septembre 2020.

Des studios prestigieux rejoignent Microsoft

La firme de Richmond devrait ainsi prendre le contrôle de sept nouveaux studios. L’un des noms les plus connus est Bethesda Game Studios, qui développe la franchise post-apocalyptique Fallout et la licence Elder Scrolls, qui compte notamment Skyrim, un jeu de rôle et d’action culte.

La licence-phare de jeux « Fallout » est développée par Bethesda, l’un des studios rachetés par Microsoft en septembre 2020.

En plus de Bethesda, le groupe compte d’autres studios de renom, comme les vétérans d’id Software, qui fêtent leurs trente ans cette année et qui ont produit des licences-phares de jeux de tir : Doom et Quake. Le lyonnais Arkane (Prey, Dishonored), le suédois Machine Games (Wolfenstein : The New Order) ou le japonais Tango Gameworks (The Evil Within) font aussi partie de ZeniMax Media, qui emploie 2 300 personnes dans le monde, selon Microsoft.

Cette acquisition va permettre à Microsoft de regrouper, en tout, vingt-trois studios d’édition et de développement de jeux vidéo, contre quinze précédemment. Les nouveaux arrivants ne seraient toutefois pas absorbés par Xbox Games Studios et devraient rejoindre une structure appelée The Vault, créée spécialement pour eux.

La galaxie Xbox ne cesse de s’étendre

Les prochains jeux de ces studios ne seront-ils jouables uniquement sur PC ou sur XBox Series XIS plutôt que sur la Playstation de Sony ou la Switch de Nintendo ? Faute de déclarations récentes sur le sujet, on peut s’en tenir à celles de septembre de Phil Spencer, le président d’XBox, qui avait expliqué que ce serait envisagé « au cas par cas ».

Lire aussi Nouvelles consoles Xbox Series : faut-il craquer pour la Series S, le modèle « entrée de gamme » de Microsoft ?

Microsoft a assuré qu’elle honorerait les engagements d’exclusivité pour la PlayStation 5 de deux prochains jeux issus de ce groupe de studios (Deathloop, d’Arkane, et Ghostwire : Tokyo, de Bethesda). Cependant, Tim Stuart, le directeur financier d’XBox, a avancé en novembre 2020 qu’il souhaiterait que, sur le temps long, les jeux de Bethesda « soient prioritaires » et « différenciants » pour les plates-formes de Microsoft.

La console XBox Serie X de Microsoft est sortie le 10 novembre 2020 en France.

Microsoft n’est pas un nouveau venu dans l’industrie vidéoludique. L’entreprise s’est lancée sur le marché des consoles avec la XBox, commercialisée en 2001 aux Etats-Unis. Puis elle a commencé à élargir la production de jeux au sein du groupe en s’offrant un des studios à partir du début des années 2000 : notamment en 2001, avec l’acquisition d’Ensemble Studios, les créateurs d’Age of Empire, puis en 2002, Rare (Donkey Kong Country, GoldenEye 007) et en 2014 avec Mojang AB, à l’origine du phénomène Minecraft.

Depuis 2018, Microsoft a renforcé son appétit pour le jeu vidéo en rachetant seize structures en moins de trois ans. Et cela ne « devrait pas s’arrêter là », déclarait au Monde Ina Gelbert, la directrice de Xbox France, lors d’un entretien en novembre 2020.



Source link

Leave a Reply

%d bloggers like this: