Face à Goodyear, Sophie Rollet « seule contre tous »


SOPHIE ROLLET A MENE SEULE PENDANT 6 ANS UNE ENQUETE POUR ECLAIRER LES CIRCONSTANCES DE LA MORT DE SON MARI ROUTIER DANS UN ACCIDENT DE LA ROUTE LIE SELON ELLE A UNE SERIE DEFFECTEUSE DE PNEUS GOODYEAR. CHEZ ELLE A GENAY, DOUBS, 22 JUIN 2020 RAPHAEL HELLE / SIGNATURES POUR “LE MONDE”

Par et

Publié aujourd’hui à 02h04

La mort l’escorte depuis trop longtemps. Il serait peut-être temps de s’en débarrasser… Des fenêtres de sa maison, Sophie Rollet a vue sur le monument aux morts de Geney, bourgade du Doubs de 146 habitants. Gravée dans la pierre, en hommage aux gars du coin victimes des deux guerres mondiales, l’inscription rituelle : « Geney A ses enfants, morts pour la patrie. » Et puis, il y a son mari, Jean-Paul, fauché à l’été 2014, qui n’était pas un enfant de Geney ; mais sa veuve, elle, a gagné sa guerre.

Sophie Rollet arbore en permanence un curieux sourire, un rictus plutôt, celui d’une femme de 46 ans, seule depuis six ans, plus dupe de grand-chose. Sur un ton égal, d’une voix où ne perce aucune émotion, elle confie : « Depuis la mort de Jean-Paul, combien de fois je me suis dit que je livrais un combat perdu d’avance… On peut dire que j’ai été la chieuse. »

Par où commencer ? Elle a connu tant d’épisodes, cette histoire hors norme, portée par une mère de trois enfants, sans emploi, convaincue contre la terre entière que le décès de son mari dans un accident de la circulation n’était pas le fait de la fatalité.

Menant sa propre enquête depuis un bureau aménagé au rez-de-chaussée de sa maison, avec pour unique arme un antique ordinateur, elle est parvenue à mettre au jour un scandale potentiel, qui est susceptible d’ébranler la firme américaine Goodyear, troisième fabricant mondial de pneumatiques, près de 4 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros) de chiffre d’affaires annuel…

L’affaire est digne d’un scénario de film, un remake à la française d’Erin Brockovich, seule contre tous, par exemple. L’analogie est évidente : en 2000, le long-métrage de Steven Soderbergh racontait le combat d’une chômeuse, avec trois enfants à charge, prête à défier une toute-puissante compagnie américaine. Le point de départ de l’histoire, transcendée par l’interprétation de Julia Roberts ? Un accident de la circulation…

« Sincères condoléances »

Vendredi 25 juillet 2014. Il fait beau à Geney, presque trop chaud. Les trois enfants du couple Rollet prennent le soleil dans le jardin. Situé sur une placette dans le haut du village, le vaste corps de ferme où vivent Sophie et Jean-Paul est confortable. Dire que c’était quasi une ruine lorsqu’ils l’ont acheté, en octobre 2004…

La journée se présente bien, les vacances approchent, Jean-Paul, avec lequel elle vit depuis 1996, ne va pas tarder à rentrer. Il est parti pour sa tournée, à 4 heures du matin, provoquant les ronchonnements habituels d’un voisin irascible, prompt à sortir son fusil… Employé par la Franc-Comtoise de carburants et combustibles (F3C), Jean-Paul Rollet livre de l’essence dans toute la région au volant de son gros camion-citerne blanc.

Il vous reste 88.96% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Leave a Reply

%d bloggers like this: