avarie pour Alex Thomson, l’un des favoris de la course


Alex Thomson était en 2e position du Vendée Globe lorsqu’il a annoncé  que son bateau, Hugo Boss, connaissait des problèmes.

Nouveau « pépin » sur le Vendée Globe. Et pas pour n’importe qui. Dans la nuit de samedi à dimanche 22 novembre, l’équipe du Britannique Alex Thomson, l’un des favoris, a alerté la direction de course autour du monde en solitaire d’un « problème possible de structure » sur le monocoque Hugo Boss.

L’alerte a été donnée « à 21 heures », selon Hubert Lemonnier, directeur de course adjoint du Vendée Gobe, qui a précisé qu’Alex Thomon « poursuit sa route à petite vitesse, en attendant que des solutions techniques lui soient proposées ».

« Pour l’instant, sa route n’est pas perturbée par ces soucis, mais il avance à petite vitesse, à environ 6 nœuds depuis hier soir, ce qui signifie qu’il n’a pas décidé de faire demi-tour », a ajouté Hubert Lemonnier. Cela faisait déjà plusieurs heures que le marin britannique avait rétrogradé en tête de la course, dépassé par Thomas Ruyant (LinkedOut).

« On sait qu’Alex est en contact avec son équipe technique et les architectes pour faire un bilan des dégâts internes ; un check de tout le bateau de l’avant à l’arrière doit être opéré », a également déclaré la direction de la course.

Avant Alex Thomson, c’est un autre favori, Jérémie Beyou (Charal), qui avait été contraint, trois jours après le départ des Sables-d’Olonne (Vendée), de faire demi-tour. Il avait percuté, au large des côtes espagnoles, un objet flottant non identifié, endommageant notamment l’un des safrans.

Si Jérémie Beyou a repris la mer le 17 novembre, Nicolas Troussel (Corum-L’Epargne) a, lui, été contraint le même jour à l’abandon après avoir démâté.

Lire aussi Vendée Globe : course terminée pour Nicolas Troussel, Jérémie Beyou va repartir

Le Monde



Source link

Leave a Reply

%d bloggers like this: