Avant l’épidémie de Covid-19, le taux de pauvreté aux Etats-Unis était au plus bas depuis soixante ans


Une bénévole donne du pain et des pâtisseries aux habitants de San Antonio, Texas, affectés par la crise économique du Covid-19, le 17 juillet.

C’était avant l’épidémie de Covid-19, après la plus longue période d’expansion économique aux Etats-Unis et avec un chômage à 3,5 % de la population active, au plus bas depuis un demi-siècle. Le taux de pauvreté a décliné en 2019 pour la cinquième année consécutive pour atteindre 10,5 % de la population, soit 34 millions de personnes, contre 14,8 % en 2014. « C’est le taux le plus bas observé depuis les premières publications en 1959 », écrit l’United States Census Bureau, mardi 15 septembre. A cette date-là, il était de 22,4 %, notamment en raison de la très grande pauvreté des Afro-Américains (55 %).

Selon l’enquête publiée mardi 15 septembre, le taux de pauvreté des Noirs était en 2019 de 18,8 %, en fort recul par rapport aux 27,4 % atteints au début de la décennie, même s’il reste beaucoup plus élevé que celui des Blancs (7,3 %) et des Hispaniques (15,7 %). Ce recul s’explique par le retour à l’emploi des populations afro-américaines et la hausse au niveau local du salaire minimal. Il a permis à Donald Trump de se prévaloir de son bilan en faveur des Afro-Américains.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Présidentielle américaine : les républicains tentent de séduire l’électorat afro-américain

Le niveau de pauvreté « officiel » aux Etats-Unis pour une famille avec deux enfants était fixé en 2019 à 26 172 dollars (22 000 euros) par an et 13 300 dollars (11 225 euros) pour une personne seule. Un second moyen de mesure de la pauvreté, dite « supplémentaire », donne des chiffres supérieurs de 1,2 point, mais en recul similaire (11,7 % de taux de pauvreté en 2019 contre un plus haut de 16,1 % en 2011). Il s’agit d’une mesure en valeur absolue et pas du niveau d’inégalité.

La mesure « officielle », instaurée dans les années 1960 lors du combat du président Lyndon B. Johnson contre la pauvreté, calcule les ressources financières nécessaires pour subvenir à ses besoins alimentaires, la seconde prend aussi en compte les prestations en nature mais inclut des dépenses plus larges comme l’habillement, le logement, l’eau, l’électricité. Le niveau « officiel » est le même partout aux Etats-Unis, tandis que la mesure « supplémentaire » varie en fonction du coût de la vie des régions américaines.

Les inégalités pourraient progresser fortement en 2020

L’indice de Gini, qui mesure, lui, le niveau d’inégalité, est en très léger recul de 0,002 (0,484), mais reste supérieur à celui de la dernière année du mandat d’Obama (0,481). Il était de 0,403 en 1980, lors de l’élection de Ronald Reagan.

Il vous reste 53.14% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Leave a Reply

%d bloggers like this: