amerissage attendu de la capsule transportant deux astronautes américains


Un peu plus de deux mois après avoir atteint la Station spatiale internationale (ISS) à bord de Crew Dragon, la capsule de SpaceX, les deux astronautes américains Bob Behnken et Doug Hurley sont attendus sur terre dimanche 2 août au soir.

Le désamarrage s’est fait dans les temps dimanche matin à 1 h 34 et l’amerrissage est prévu dimanche à 14 h 48, heure locale (20 h 48 en France), dans le golfe du Mexique. Il a été maintenu à l’ouest de la Floride, alors que la tempête tropicale Isaias, qui pourrait redevenir un ouragan, menace les côtes orientales de la péninsule du sud-est des Etats-Unis.

Un site au large de la ville de Pensacola (dans le nord de la Floride) a été retenu comme « prioritaire » pour l’amerrissage, avec une alternative en face de Panama City, si la mer était trop agitée ou les vents trop violents.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Vol spatial habité : avec la fusée made in America de SpaceX, les Etats-Unis font leur retour historique

Opération délicate

Bob Behnken et Doug Hurley à bord de la capsule Crew Dragon, le 1er août.

L’opération est délicate, même si l’an dernier la capsule Dragon a accompli cette mission à vide et sans incident. La rentrée atmosphérique testera la résistance du bouclier thermique. Ensuite, il faudra compter sur de grands parachutes pour ralentir la descente jusqu’à l’océan.

Bob Behnken et Doug Hurley sont partis de Cap Canaveral le 30 mai et sont devenus les premiers astronautes à être acheminés vers l’ISS, à 400 km de la Terre, par une société privée, sous contrat avec la NASA. Cela a aussi été le premier vol habité lancé des Etats-Unis depuis 2011, quand les navettes spatiales ont été arrêtées. Les Américains voyageaient depuis à bord de fusées russes.

La NASA a chargé SpaceX, qui acheminait depuis 2012 des cargaisons vers l’ISS, de développer un nouveau taxi spatial, et si la mission actuelle est certifiée sûre, les Américains ne dépendront plus des Russes pour accéder à l’espace.

Pour 3 milliards de dollars, accordés depuis 2011 dans le cadre d’un contrat à prix fixe, SpaceX a promis à la NASA six allers-retours vers l’ISS, avec quatre astronautes à bord. L’astronaute français Thomas Pesquet a fait savoir cette semaine qu’il voyagerait à son tour à bord du Crew Dragon de SpaceX pour sa seconde mission sur l’ISS, au printemps 2021.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En dix-huit ans, Elon Musk a fait de SpaceX un acteur spatial majeur

Le Monde avec AFP





Source link

Leave a Reply

%d bloggers like this: