A Lyon, la mairie écologiste met en place son premier budget « genré »


Conseil municipal à Lyon avec le nouveau maire EELV Grégory Doucet, le 10 septembre.

Passer de la parole aux actes. A Lyon, les élus écologistes préparent un budget municipal inédit, dédié à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. Un budget « genré », selon l’appellation en vogue, jamais expérimenté à l’échelle d’une ville de plus de 500 000 habitants.

« Ce budget sera la traduction de notre volonté politique, il va mettre en œuvre tout ce qui peut concrètement promouvoir et améliorer l’égalité entre les femmes et les hommes », explique Audrey Hénocque. Dans son bureau lambrissé, au premier étage de l’hôtel de ville, la première adjointe chargée des finances passe au crible tous les postes du budget de quelque 700 millions d’euros, sous l’angle du critère « genré ».

L’ancienne fonctionnaire régionale analyse chaque dépense en fonction de son impact sur la place des femmes dans la société. « L’idée est d’évaluer comment l’action publique peut améliorer et corriger les différences injustes entre hommes et femmes », précise l’élue municipale, qui entame son tout premier mandat sur la liste d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), qui a remporté la ville de Lyon.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Convaincre, non pas imposer » : à Lyon, le maire écologiste Grégory Doucet se veut rassurant

Le prochain budget, voté en mars 2021, se limitera à quelques mesures symboliques, comme l’achat de 900 places de football pour les rencontres de l’Olympique lyonnais féminin, autant que celles qui étaient jusqu’ici réservées à l’équipe masculine. La municipalité va aussi acquérir un nombre équivalent de 150 abonnements au stade Groupama OL Training Center, où se produisent le plus souvent les footballeuses.

Le budget devrait aussi prévoir des aménagements dans les cours d’école. « Fini le temps du terrain de foot au centre, réservé aux garçons, avec les filles qui tournent autour en discutant », a expliqué Stéphanie Léger, adjointe à l’éducation, à l’occasion d’une visite d’école primaire, le jour de la rentrée. « Nous voulons construire un espace public partagé. Grâce au budget genré, nous allons savoir si une dépense est neutre, favorable ou négative pour l’égalité femme-homme », a poursuivi Grégory Doucet, soucieux d’élargir la focale écologiste aux questions sociétales, sans la limiter au débat environnemental.

« Forte volonté politique »

Le nouveau maire de Lyon a suscité de vives réactions lorsqu’il a critiqué le Tour de France, au moment où la Grande Boucle faisait étape à Lyon, samedi 12 septembre. « Une machine qui continue à véhiculer une image machiste du sport », a déclaré l’élu écologiste. Sa sortie ne doit rien au hasard à l’heure du budget « genré ».

Il vous reste 43.36% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Leave a Reply

%d bloggers like this: